Piloter par les risques: la règle de survie du DSI

Il y a quelques années, j’ai eu la chance de travailler pendant de nombreux mois auprès d’un DSI d’une grande assurance. Il m’a appris qu’en tant que directeur, on ne peut pas être présent sur tous les dossiers. 

A l’époque, j’étais consultant chez Octo et je faisais une mission stratégique de positionnement de la cellule d’architecture dans l’organisation de cette entreprise. Nous avions organisé une présentation préparatoire à la restitution finale de cette mission devant le board. L’ensemble des directeurs impliqués sont venus à la réunion mais pas le DSI… Le lendemain je le croise à la cantine. Je me présente et je lui demande s’il souhaite une présentation individuelle. Ça réponse m’a alors laissé sur le cul et elle continue de m’influencer : « Non, ce n’est pas la peine. Je sais que vous avancez bien et cette mission est bien suivie (par un de ses directeurs). J’ai beaucoup de sujets à suivre, alors je gère par les risques. Vous, vous êtes en contrôle, donc ce n’est pas la peine que je perde du temps. »

Wow!!

Et effectivement, au fil des semaines et des mois pendant lesquels j’ai pu accompagner ce client, j’ai observé que cette réponse n’était pas juste des mots mais bien une réalité. Vu l’activité importante à laquelle il faisait face, c’était certainement une règle de survie!

2899230443_dbf43dbeed_o

Advertisements

Une réflexion au sujet de « Piloter par les risques: la règle de survie du DSI »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s